Le Contrat local de santé du Pays de Guingamp

Une stratégie sur 5 ans pour la santé des habitants sur les territoires de Guingamp-Paimpol Agglomération et Leff Armor Communauté.

Ses objectifs :

  • Réduire les inégalités environnementales, territoriales et sociales de santé,
  • Fédérer les acteurs de la santé autour d’un projet partagé.

Après l’évaluation du 1er Contrat Local de Santé du territoire (2017-2019) et en s’appuyant sur une co-construction avec plus de 50 partenaires, le 2ème Contrat Local de Santé (2021-2026) est une nouvelle feuille de route des priorités de santé pour une période de 5 ans visant à mettre en œuvre 25 actions concrètes et complémentaires pour répondre aux objectifs suivants :

 

  • Prévention / promotion de la santé

Promouvoir la santé mentale et prévenir le risque suicidaire
Promouvoir la santé des jeunes
Promouvoir la santé environnement
Promouvoir la santé au travail
  • Organisation des parcours de santé

Favoriser la présence et l’accueil d’internes en médecine générale
Développer les réseaux locaux de professionnels de santé et la connaissance du maillage territorial
Faciliter l’accès aux professionnels de santé en proximité
  • Populations vulnérables et leurs aidants

Favoriser le lien social pour lutter contre l’isolement
Favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap et leurs aidants
Préserver l’autonomie des personnes vulnérables
  • Innovation et Participation citoyenne

Poursuivre et formaliser l’association des citoyens à la politique santé du territoire

 

Les signataires du Contrat Local de Santé du Pays de Guingamp sont :

Guingamp-Paimpol Agglomération et Leff Armor Communauté, l’ARS Bretagne, la Préfecture des Côtes d’Armor, la Région Bretagne, le Département des Côtes d’Armor, la CPAM des Côtes d’Armor, la CARSAT Bretagne, la MSA d’Armorique, l’Éducation Nationale, l’Enseignement Catholique des Côtes d’Armor.

A Leff Armor communauté, Madame Sandrine Geffroy est l’élue référente du Contrat Local de Santé.

 

Pourquoi un Contrat Local de Santé ?
Le Haut conseil de santé publique soulignait dans un avis publié en juillet 2017 que 60% des gains d’espérance de vie observés dans les pays riches ne s’expliquent pas par l’accroissement des dépenses de santé mais par l’évolution des modes de vie (éducation, pollution, logement, transports …) et des comportements (alimentation, activité physique, habitudes de consommation …). Pour améliorer la santé des Bretons, il est donc nécessaire d’agir sur l’ensemble des déterminants de santé.
La loi « Hôpital, Patient, Santé et Territoire » du 21 juillet 2009 prévoit que la mise en œuvre du Projet Régional de Santé (PRS) peut faire l’objet de Contrats Locaux de Santé (CLS). Pour l’Agence Régionale de Santé Bretagne, le Contrat Local de Santé constitue un outil privilégié de l’action territoriale. Porté politiquement par des collectivités et l’agence, il constitue un cadre souple permettant d’agir au plus près de la population et de fédérer les acteurs d’un territoire autour d’enjeux de santé partagés.

Partager cette page sur :